Vivre en Afghanistan aujourd’hui : un combat quotidien

Depuis le dimanche 15 août 2021, les Talibans ont repris le pouvoir sur Kaboul. Il y a 20 ans, ils dirigeaient l’Afghanistan avec une emprise totale sur le pays. L’organisation terroriste Al-Qaïda a provoqué la tragédie du 11 septembre 2001 ; suite à cela, un conflit a éclaté entre les Talibans et les USA. Cette guerre contre le terrorisme a été remportée par les Américains en mai 2011, suite à la mort du terroriste Oussama ben Laden. Les forces spéciales américaines ont alors occupé l’Afghanistan pour y protéger la république et la démocratie. Cette occupation s’est terminée fin août 2021 ; en quelques jours à peine, les Talibans y ont repris le pouvoir qu’ils détenaient 20 ans plus tôt, au grand désespoir du peuple afghan et en particulier des femmes.

Qui sont les Talibans?

Les Talibans sont une organisation extrémiste islamique qui a émergé après la guerre civile en 1994. C’est une organisation militaire, politique et religieuse. Le mouvement a été initié par l’actuel chef de la branche politique des Talibans, Muhammad Omar. Après la guerre civile, les Talibans se sont rapprochés du pouvoir de l’État. Ce n’est qu’à partir de 2001 qu’ils vont exercer pendant 8 ans un contrôle très strict sur la population afghane en appliquant leur loi islamique ultra-rigoriste.

La loi islamique, c’est quoi, sous le régime des Talibans ?

La loi islamique repose sur la charia qui régit le mode de vie des musulmans. La charia n’est pas officiellement écrite sous forme de texte, elle a donc des interprétations très différentes selon le pays/la région. Plusieurs domaines d’activité sont régis par la charia, tels que le droit de la famille, le code vestimentaire, les règles alimentaires, les transactions financières, les héritages ou les infractions pénales.

Lorsque les Talibans détenaient le pouvoir de 1996 à 2001, ils ont interdit les jeux, la musique, la photographie et la télévision car selon eux, ces loisirs distraient le pratiquant de la religion. Les criminels sont exécutés en public. Le vol, la consommation d’alcool et l’homosexualité sont également interdits et punis. Les femmes sont tenues de porter une burqa (voile musulman  recouvrant la quasi-totalité du corps hormis les yeux ). Elles ne peuvent ni travailler, ni étudier, ni descendre dans la rue sans la compagnie d’un homme car en Afghanistan la femme est considérée comme inférieure à l’homme par sa naissance. 20 ans plus tard, ce sont donc à nouveau essentiellement les droits des femmes qui sont bafoués.

Que veulent les Talibans aujourd’hui ? 

Lorsque les Talibans sont arrivés au pouvoir en 2001, leur objectif était de capturer Oussama Ben Laden, afin de détruire Al-Qaïda qui était sur les terres dont ils rêvaient, ils espéraient islamiser les coutumes, la justice et les individus. Sauf que maintenant, les Talibans veulent une reconnaissance internationale. Pour cela, ils doivent s’allier à un gouvernement légal. Le fait qu’ils affichent un rigorisme religieux extrême et se montrent impitoyables sur l’application de la loi et notamment de la charia ne contribue guère à leur accession à la scène politique internationale.

Quelles sont les répercussions sur le peuple?

Depuis la deuxième prise de pouvoir, les Talibans propagent la terreur dans les villes. Quand ils ont débarqué dans les rues de Kaboul, pour patrouiller armés jusqu’au dents, cela laissait paraître un retour aux années 1990. Ils conseillent aux habitants de revivre comme “avant” malgré leurs nouvelles lois. 

Quel est le sort des jeunes femmes en Afghanistan?

Avant l’arrivée des Talibans au pouvoir, il y a quelques semaines, les femmes vivaient “normalement”: elles travaillaient, étudiaient, mais attention elles n’étaient pas totalement libres. La république instaurée avec l’aide des forces occidentales leur octroyait plus de droits. Mais dans un pays où la femme n’est pas égale à l’homme, le fait que les femmes pouvaient être plus indépendantes n’était pas forcement  bienvenu. Plusieurs écoles dédiées aux femmes ont été victimes d’attentats, commandités par les Talibans ou par d’autres citoyens conservateurs extrémistes. Le retour des Talibans a renvoyé les femmes 20 ans en arrière, leur arrachant le peu de droits qu’elles avaient réussi à obtenir. Ainsi, les femmes n’ont actuellement plus le droit de travailler, d’étudier, sont obligées de porter la burqa, ne peuvent plus sortir sans un mahram (mari ou homme de leur famille). En d’autres termes, les femmes sont redevenues invisibles : en quelques semaines, leurs visages ont été effacés des affiches publicitaires ou des écrans de télévision. 

Nous avons décidé de parler de ce thème car il nous touche particulièrement. Nous sommes de jeunes occidentales, nous vivons dans un pays où l’égalité homme femme est tenue pour acquise, alors que pour les femmes afghanes ce n’est pas le cas. Elles aussi  devraient avoir les droits et la dignité qu’elles méritent.

Soutenez les Afghans dans leur combat pour la liberté et cliquez sur le lien  : 

https://www.amnesty.be/veux-agir/agir-ligne/petitions/afghans-protection

Article d’Amnesty International pour plus d’informations :

https://www.amnesty.be/infos/actualites/article/afghanistan-femmes-appellent-defendre-droits-face-talibans 

Audrey Bilot et Célia Martens, 5GTB 

S'abonner

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.