Retour sur la journée des rhétos du 8 février : bien se connaitre pour trouver sa voie 

Réfléchir à son futur, c’est galère. Surtout quand tout le monde vous demande à longueur de temps : “Tu veux faire quoi plus tard ?”. Vous avez l’impression que c’est devenu le sujet central de toute votre vie, surtout depuis que vous êtes en rhéto. Les débats fusent de partout pour savoir ce que vous allez faire de votre avenir. Et puis, si ce ne sont pas les autres qui vous ennuient avec ça, c’est vous-même qui avez le vertige face à toutes les possibilités et la peur au ventre à l’idée de n’en garder qu’une. Tout ça pour dire que choisir son métier, ce n’est pas facile. Du coup, comme nous étions tous un peu perdus face à notre orientation, il nous a été proposé de participer à une journée sur la connaissance de soi, dans les locaux du couvent, le 8 février. La journée a été fort chargée, tant en activités qu’en réflexion. Je vais donc vous en donner les grandes lignes.

Nous sommes arrivés au couvent par un temps hivernal propice aux batailles de boules de neige, l’idéal pour travailler la cohésion de groupe ! Là-bas, nos professeurs nous ont munis d’un épais dossier et Madame Henrotte nous a d’emblée mis dans un état d’esprit positif pour aborder la journée.

Nous avons été divisés en petits groupes de travail, pour pouvoir discuter plus facilement de nos projets. Nous avons aussi réfléchi à nos valeurs et à nos racines, nos “gros cailloux” comme le texte que nous avons lu le disait, faisant référence à ce qui nous a construits et qui peut nous aider à faire “le bon choix”.

 

Nous avons ensuite passé un test¹ grâce auquel nous avons découvert notre personnalité dominante. Il y a les compétiteurs, les participatifs, les philosophes, les gestionnaires, les novateurs, les solidaires, les animateurs et les stratèges. La personnalité de chacun correspond à une combinaison de ces profils. Les questionnaires servent principalement à nous rendre compte de nos motivations principales ; par exemple, un compétiteur s’épanouira plus facilement dans un environnement où il peut relever des défis individuels tandis qu’un stratège préfèrera travailler en équipe.  Nous avons encore échangé sur ce que nous pensions de nos résultats.

L’estomac bien rempli par les bons sandwiches de la boulangerie, nous nous sommes réunis l’après-midi par personnalité dominante pour un atelier qui nous a permis d’observer concrètement en quoi notre personnalité a une influence sur notre mode de vie mais surtout sur nos choix. Nous avons vu une nette différence entre le côté très organisé des gestionnaires et les philosophes qui suivent leur inspiration et agissent à l’instinct ! 

Pour finir, le dernier atelier de la journée nous a permis de nous confronter au regard de l’autre sur notre personnalité, nos compétences, l’image que l’on renvoie… afin de déterminer le secteur professionnel dans lequel il nous imagine le mieux.

Les avis récoltés étaient très positifs : ces activités étaient intéressantes pour s’assurer d’un bon choix d’orientation d’études. La journée était très bien organisée, riche et instructive et a permis  de confirmer ou d’affiner son regard sur soi. 

Nous sommes repartis avec des infos complémentaires plein nos besaces :  des tests à faire chez nous, des sites à consulter, des rendez-vous / visites en ligne avec les écoles supérieures et la possibilité d’un rendez-vous avec le PMS. Nous sommes impatients de participer à la journée sur l’orientation du 23 mars pour pouvoir être informés plus concrètement sur les études et les métiers. Entretemps, nous aurons l’occasion d’effectuer un stage d’observation en milieu professionnel les 15 et 16 mars, qui certainement nous en apprendra beaucoup.

                              Anaïs Marsick, 6GTB

(Montage photo : Martin Brudnicki)

¹ Si l’expérience vous tente, faites le test via ce site : http://www.quizz.pixy.family/intro/intro-quizz.php


S'abonner 

Laisser un commentaire