Once upon a time… Emma et Hugo en Irlande

Nous sommes entrées en contact avec deux anciens élèves de notre école qui se sont lancés dans ce qui est à la fois une expérience intéressante et un énorme pari : effectuer une deuxième rhéto à l’étranger. Ils ont choisi l’Irlande. Emma et Hugo nous ont expliqué par le menu leur expérience au pays du trèfle à trois feuilles.

Comme une vraie Irlandaise…

Nous avons d’abord pris contact avec Emma. Sur les réseaux sociaux, elle partage des photos et des vidéos courtes qui résument ce qu’elle fait chaque mois ; elle dépose ses posts sur un compte Instagram dédié uniquement à son séjour en Irlande. Nous l’avons interrogée pour en apprendre un peu plus sur son quotidien autrement que par les plateformes sociales.

L’idée de partir faire ses études  à l’étranger lui trottait dans la tête depuis 3 ans. Emma voulait sortir de sa zone de confort et imaginait que ce voyage pourrait lui apporter indépendance, maturité et confiance en soi : elle voulait évoluer. Mais pour pouvoir s’engager dans une telle expérience, il lui a fallu de longs mois de préparation avec des dossiers à remplir, des trajets pour rencontrer les différentes organisations ; une étape pas très “fun” pour ses parents, mais qui en valait la peine, d’après elle, car tous ces préparatifs permettent de rendre le projet concret et de s’y impliquer.

Tout d’abord, Emma s’est informée puis elle a décidé de partir avec l’organisme Langues Vivantes avec lequel elle a eu un bon feeling. Elle a rencontré les représentants de cette agence, qui ont expliqué le sens et les objectifs de son séjour et à qui elle a pu poser toutes ses questions, tant sur le prix que sur le choix de la destination ou de la famille d’accueil. Lorsque l’organisation avait des informations sur le projet, elle en faisait part à Emma et sa famille. Par ailleurs, Emma a dû passer des tests d’anglais pour être sûre d’avoir un minimum de capacité en interaction. 

Ensuite, Emma a pris ses bagages le 22 août et s’est envolée vers le comté d’Offaly, plus précisément à Tullamore. Elle a fait la rencontre de sa famille d’accueil avec laquelle elle a très vite pris ses repères et s’est sentie à l’aise. Emma dit qu’elle n’aurait pas pu espérer mieux ! Elle la décrit comme accueillante, attachante, chaleureuse et bienveillante et elle a été intégrée dans son quotidien dès son arrivée, notamment grâce à des sorties ou des soirées films. Dans cette famille, il y a 4 filles et la maison est très grande donc on ne s’ennuie jamais ! Grâce à elle, Emma n’a pas eu de “coup de mou” ou de mal du pays. 

Petit à petit, Emma a livré ses observations. La vie en Irlande n’est pas très différente de celle en Belgique… Les adolescents se jugent peu entre eux et le monde irlandais lui a ouvert l’esprit : le faux bronzage, les faux ongles, les faux-cils ou les piercings en quantité, ils osent tout ! Ils boivent beaucoup de thé et Emma a pris l’habitude d’en boire elle aussi. Les repas sont très gras et la plupart du temps, Emma mange de la junk food.

“L’étranger, c’est un ami que l’on n’a pas encore rencontré” (proverbe irlandais)

Au vu des circonstances actuelles, Emma a dû passer deux semaines de quarantaine avant de faire sa rentrée dans la Sacred Heart School. Elle a eu l’occasion de tester diverses options telles que Home Economics (économie domestique) ou Business ; pour le reste, les matières sont les mêmes qu’en Belgique. En Irlande, on crée son horaire soi-même en fonction du cursus que l’on choisit hormis mathématiques, religion et anglais qui sont des matières imposées. Contrairement à la Belgique, les professeurs font tout sur tablette – les interros, les devoirs ou les préparations – et les cours se présentent sur un tableau interactif. Emma a dû s’habituer à un rythme de travail assez intense. Elle dit que les enseignants sont très compréhensifs mais les devoirs sont à faire, même si on ne comprend pas complètement la matière…

Pour se sentir intégrée dans l’école, notre jeune étudiante a rencontré quelques difficultés. Un de ses professeurs a dû intervenir pour l’inclure dans un groupe car aucune fille ne venait vers elle. Emma ne s’attendait pas à ça car elle faisait des efforts pour aller vers les autres ; elle a été très déçue… Les filles irlandaises sont très difficiles à connaître et encore plus avec la situation actuelle. Malgré ça, son professeur d’histoire l’a beaucoup aidée et a organisé un genre de date avec les élèves et suite à ça, Emma a rencontré un groupe d’étudiantes assez sympa et est devenue proche de trois d’entre elles.

Cette expérience très enrichissante s’est clôturée le 22 décembre ; Emma est revenue célébrer les fêtes de fin d’année avec sa famille mais elle est déjà repartie au Canada pendant six mois pour la suite de ses aventures.

Une expérience inoubliable!

Hugo, un élève sorti de rhéto il y a quelques mois, est aussi en séjour en Irlande. Il s’est envolé le 27 août à la découverte de ce pays et reviendra fin mai en Belgique ! Pour Hugo, partir à l’étranger était avant tout l’occasion de vivre une expérience. Il ne se sentait pas prêt à commencer des études supérieures ; il voulait faire un break, vivre quelque chose de nouveau, découvrir un nouveau pays, une nouvelle culture et également perfectionner son anglais. Beaucoup de ses proches et de ses amis l’ont encouragé à se lancer dans cette folle aventure! 

L’organisation du voyage n’a pas toujours été facile au vu de la situation sanitaire. Hugo est parti avec l’organisme Langues Vivantes et il a dû faire de nombreux tests covid afin de pouvoir enfin s’envoler vers l’Irlande. Afin d’alléger le coût de ce séjour, Hugo a également dû passer des tests linguistiques dans le but de recevoir une bourse et à la fin de son séjour, il devra passer à nouveau ces tests afin de voir si son niveau de langue s’est amélioré et si la bourse a été utile.

Hugo est tombé sur une famille d’accueil incroyable, composée de deux frères, un de 20 et un de 17 ans et d’une sœur âgée de 15 ans. Ses relations sont très bonnes avec toute la famille et particulièrement avec le fils de 17 ans, devenu comme un “pote” pour Hugo. L’intégration n’a posé aucun problème à notre ancien Peschelot, qui a très vite fait de nouvelles rencontres et qui décrit les Irlandais comme des gens souriants et sympathiques. Ses parents d’accueil sont très chouettes et l’impliquent régulièrement dans les travaux de leur maison : Hugo est donc devenu un parfait bilingue et un parfait bricoleur en prime ! 

La nourriture irlandaise est atypique et différente d’après Hugo mais c’est justement ce qui est sympa car il trouve que c’est l’occasion de goûter à tout. Hélas, en cette période de Covid, il est compliqué de découvrir l’Irlande et sa culture car les fameux bars et restaurants sont fermés. Pas de chance pour ce fêtard invétéré !

Emma et Hugo sont tous les deux partis avec Langues Vivantes mais bien d’autres organismes proposent ce type de séjour et de nombreuses variantes existent. Voici quelques sites qui proposent des séjours linguistiques : languesvivantes.com ; wep.be ; afsbelgique.be…

Nous aurons l’occasion dans un prochain article de vous présenter les différents organismes qui proposent aux jeunes des voyages linguistiques à l’étranger !

 

☘️Perrine et Charlotte, 5/6 GTB☘️

S'abonner

Laisser un commentaire