L’ISM soutient la culture et accueille Hamlet en ses murs

On le sait tous, le monde de la culture est en pause depuis un bon moment. Salles de spectacles ouvertes, fermées, ouvertes et à nouveau fermées…. le secteur culturel se sent abandonné. Durant l’année 2020, on a observé une baisse des événements culturels de 77%, ce qui est tragique. Malgré tout, des alternatives apparaissent  comme des spectacles en plein air ou du théâtre virtuel.

Une autre possibilité, c’est que le théâtre se déplace jusqu’à nous. Ainsi, le lundi 3 mai, l’Institut Sainte-Marie a eu la chance de recevoir deux comédiens, Gaël Soudron et Frédéric Nyssen, de la troupe des Gens de Bonne Compagnie. Pierre Noël, programmateur et animateur au Théâtre EDEN de Charleroi, les accompagnait car il était à l’initiative du projet. 

À l’affiche:  Le Prince de Danemark, une pièce comique inspirée du célèbre Hamlet de William Shakespeare. Le but était de proposer une version actualisée, joyeuse et dynamique de cette tragédie vieille de 500 ans tout en donnant l’occasion de réfléchir au sens et aux enjeux du théâtre, une pratique culturelle âgée de plus de 2000 ans.

Ainsi, Le Prince de Danemark brise le “quatrième mur” de multiples fois en interagissant avec le public. La pièce mélange le réel et le fictif en traitant de la tragédie d’Hamlet racontée par son meilleur ami, Horatio. En effet, au moment où la pièce commence, Hamlet n’est pas encore au courant de ce qui va lui arriver et va tomber des nues. Le public assiste à la discussion sur la mise en scène de la pièce.  

Les comédiens se sont exprimés sur la pièce au cours d’un bord de scène qui a permis l’échange nous expliquant ainsi les apports d’une représentation théâtrale. Présenter cette histoire revisitée à un public non averti permet de montrer le théâtre sous une autre forme que celle des clichés habituels d’un loisir ennuyeux où tout le monde dort. Les deux artistes ont aussi expliqué que Hamlet est adolescent et est confronté aux mêmes questionnements que nous, jeunes du 21ème siècle. Après la mort de son père, il est amené à prendre soudainement des décisions importantes qui l’amènent à devenir adulte.

Comme nous l’a dit Gaël Soudron : “Ce que voulait le metteur en scène, Emmanuel Dekoninck, c’était  créer une forme courte de spectacle pour jouer dans les écoles et donner envie aux jeunes de venir voir Hamlet. Car Hamlet, c’est un gars qui parle à des gens de votre âge, c’est un mec de votre âge!  Il vit un traumatisme et on lui dit directement de devenir adulte et de prendre les décisions alors qu’il se retrouve tout seul sans famille. Est-ce qu’il doit venger son père ? Est-ce qu’il doit vivre en sachant que son oncle a tué son père ? Toutes ces questions nous intéressent et on pense qu’elles vous intéressent aussi. Imaginez qu’on vous demande tout d’un coup de devenir adulte. Et c’est un peu ce qui va vous arriver quand vous aurez 18 ans. Tout d’un coup on vous dit: Qu’est-ce que tu veux faire de ta vie ?  Quel est le sens que tu vas lui donner ? Venir jouer dans les écoles permet de montrer la puissance du propos d’une pièce. ”

À la fin de la représentation, les élèves ont reçu un livret et ont pu le faire dédicacer. Le folder explique que l’homme cherche à trouver un sens à son existence pour échapper à la conscience de sa propre mort. 

Pour ce faire, il va inventer des religions, des cultures, des mythes et autres histoires permettant de vivre en société, de se sentir en sécurité et donc de donner un sens à sa vie. Le théâtre, lui aussi, permet de s’évader tout en gardant un lien avec la réalité. La pièce jouée devant nous est fictive mais les acteurs et accessoires sont réels. 

À la fin de la pièce, les élèves étaient unanimes : ils ont adoré !  Après une longue période sans divertissement à l’école, cela fait du bien de retrouver un peu de chaleur ! Le monde de la culture revient petit à petit parmi nous, pour notre plus grand bien. Nous ne pouvons espérer qu’une chose, un retour sans mesure des représentations culturelles.

 Louane Sansen 5GTB

S’abonner

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.