3 ème guerre mondiale, info ou intox ?

Début janvier ; les tensions entre les USA et l’Iran étaient plus que palpables. Sur les réseaux sociaux, les médias et le web, beaucoup redoutaient un début de troisième guerre mondiale… Mais la paix dans le monde est-elle réellement menacée? Il est important d’éclaircir le sujet !

Depuis quand et pourquoi les États-Unis sont-ils présents sur les terres du Moyen Orient ?

Avant la seconde guerre mondiale, les USA étaient déjà présents dans les territoires arabes pour des raisons culturelles et économiques mais aussi religieuses puisque des missionnaires venaient instruire et évangéliser la population. De plus, la seconde guerre mondiale et la guerre froide (conflit entre l’URSS et les États-Unis entre 1947 et 1991) ont renforcé la présence des USA en terre arabe pour des intérêts politiques, stratégiques et militaires. Mais dans les années 50, les conflits entre Israël et le Moyen Orient obligent les USA à prendre position. C’est le président John Kennedy qui va prendre la décision de s’allier à Israël : les États-Unis vont assister financièrement et militairement ce pays, ce qui est toujours le cas aujourd’hui et est d’ailleurs sujet à polémique.

Mais quels sont les rapports entre les États-Unis et l’Iran ?

Au début de la guerre froide, l’Iran et les USA sont alliés contre l’URSS, l’ennemi commun ; mais la révolution islamique de 1979 fait sortir l’Iran du champ stratégique des Etats-Unis  car il s’allie à nouveau avec l’URSS. De plus les principaux acteurs de la révolution investissent l’ambassade américaine à Téhéran et prennent en otage 53 diplomates qu’ils garderont captifs pendant 444 jours avant de les libérer en janvier 1981. Durant la guerre Iran-Irak qui a duré de 1980 à 1988, les Etats-Unis apportent leur soutien à l’Irak. Depuis ces événements, les tensions entre les USA et l’Iran sont palpables et les incidents, fréquents.

Aujourd’hui, l’Iran et les États-Unis commencent une nouvelle année en beauté…

Le vendredi 3 janvier 2020, des frappes aériennes américaines près de l’aéroport de Bagdad (capitale de l’Irak) ont tué une dizaine de personnes dont le Général Qassem Soleimani qui était à la tête du groupe des « Al-Qods » (unité d’élite des Gardiens de la Révolution). Il faut savoir qu’en avril 2019, Washington avait inscrit le groupe des Gardiens de la Révolution sur sa liste des organisations terroristes. Après l’attaque des USA à l’aéroport, l’Iran riposte et veut venger la mort du général… Dans la nuit du 7 au 8 janvier, la  base militaire d’Al-Assad et d’Erbil accueillant des forces militaires américaines est bombardée. Cette contre-attaque de l’Iran ne fait aucune victime. Une grande majorité du peuple soutient désormais « les Gardiens de la révolution » après la mort de Qassem Soleimani, et veut le retrait de troupes américaines du sol iranien. Cependant, dans la nuit du 7 au 8 janvier, un avion ukrainien comportant 176 passagers est touché par un missile peu après son décollage de l’aéroport de Téhéran (capitale de l’Iran). Il n’y a aucun survivant. C’est une bavure ! Le 11 janvier, les autorités iraniennes confirment avoir abattu par mégarde l’avion, qu’ils ont pris pour un missile américain. Cette annonce fait alors déferler sur la population iranienne une large vague de contestation. Certes les Iraniens veulent venger leurs morts mais pas au point de cautionner les erreurs et violences injustifiées du pouvoir iranien !

Mais alors, y a-t-il un réel risque de troisième guerre mondiale ?

Il ne faut pas s’affoler ! Certes, les plus grands dirigeants iraniens ont promis de venger la mort du général Soleimani mais ils ne prendront pas le risque d’entrer en guerre contre les Etats-Unis. De plus, les enjeux économiques liés au pétrole sont trop élevés pour mener un conflit.

Cette tension entre les deux pays a déjà un impact sur le secteur du tourisme en Iran et des transports aériens dans cette zone.

A suivre donc…

ANTOINE Perrine

Laisser un commentaire

Fermer le menu