1989-2019 : les trente ans de la fin d’un monde scindé en deux

Il y a trente ans déjà, à coup de pioche et de masse, on détruisait une des frontières physiques de l’Europe, devenue tristement célèbre… le mur de Berlin.  Pendant 28 ans, ce mur a divisé la ville de Berlin en deux avec d’un côté l’Allemagne de l’est et de l’autre l’Allemagne de l’ouest.

Un mur ? Pour séparer quoi ?

Après la seconde guerre mondiale, les principaux pays vainqueurs occupent le territoire allemand. La France, les Etats-Unis et le Royaume-Uni occupent la partie Ouest de l’Allemagne et défendent la démocratie tandis que l’Union soviétique occupe la partie Est avec un régime politique communiste[1]. Petit à petit, les Russes s’isolent du monde occidental et en 1949, la République Fédérale d’Allemagne (RFA) voit le jour alors que l’Union soviétique crée la République Démocratique d’Allemagne (RDA). Les tensions entre les deux parties de l’Europe sont fréquentes car leurs idéologies divergent. Le rideau de fer s’installe, une frontière opaque coupant l’Europe mais aussi le monde en deux blocs, l’un libre et démocratique, l’autre sous dictature soviétique.

Dans ce contexte, beaucoup d’habitants d’Allemagne de l’Est migrent en zone démocratique : ils sont plus de 3 millions à fuir le régime communiste, sa misère et ses brimades et toutes ces migrations entraînent la fuite de la main d’œuvre et des cerveaux en RFA… En plein milieu de la nuit, du 12 au 13 août 1961, les communistes érigent un mur afin de séparer Berlin Est de Berlin Ouest. Beaucoup d’Allemands vont tenter de passer le mur, mais peu d’entre eux résisteront aux balles militaires et aux barbelés. Ce mur devient très vite le symbole de la Guerre Froide qui oppose les Etats-Unis et l’Union soviétique !

Au début, quand la frontière est à peine construite, il est encore possible de se rendre de part et d’autre du mur mais petit à petit, les postes de contrôle ferment et des familles, des amis, des couples sont séparés pendant trente longues années… L’Allemagne de l’Est accuse un retard économique, culturel et architectural important tandis que l’Ouest se modernise et s’enrichit. Une fois le mur tombé, l’ex-Allemagne de l’Est mettra du temps à se relever  des déficits causés par cette frontière !

La chute du mur : liberté !

Le 9 novembre 1989, le mur tombe ! Les Allemands de l’Est en ont marre de la dictature communiste, de la misère qui règne en RDA. Pendant la nuit du 9 novembre, certains postes frontières sont ouverts, puis tout s’accélère : la population détruit blocs et barbelés et c’est la libération et les retrouvailles pour tous ceux qui pendant 28 longues années ont été séparés. Petit à petit, l’Allemagne de l’Est et de l’Ouest  se réunifient  mais les conséquences de la chute du mur de Berlin se répercutent dans le monde entier. Le démantèlement de l’empire soviétique est enclenché et avec lui la fin du régime communiste dans les pays de l’ex-Union soviétique. L’Europe connaît enfin la paix.

[1] Le communisme, c’est une doctrine politique qui vise la mise en commun, le partage des biens et des richesses de tous. Cette doctrine prive la population de ses libertés et de tout épanouissement personnel.

Antoine Perrine

Laisser un commentaire

Fermer le menu